jeudi 9 mai 2019

J - 107 Justice


J - 107

Justice

« La rage est mauvaise conseillère... pourtant quel spectacle ! Cette centaine de têtes tranchées d’un coup ».

Ces mots tombent de la bouche torve d’un énième cousin de l’empereur mongol. Au même moment, celles de l’ensemble de la famille de sa première concubine atterrissent en pluie drue sur le sol de la place d’armes dans un grand sifflement de cimeterres.


La tentative d’assassinat de celle-ci sur le khan vient de causer l’extermination des siens. Sa cruelle trahison ne pouvait rester impunie.

Auparavant, elle et son complice ont été exécutés alors qu’ils dormaient encore côte à côte dans le lit de leur seigneur.

Elle savait bien que son maitre était allergique aux poils de félins. Leurs peaux ornent désormais l’entrée du palais, la sienne à la chevelure rousse et celle du chat blanc ivoire.

La deuxième concubine se revoit lui offrant l’animal errant. Elle ne peut empêcher un sourire de monter à ses lèvres. La belle oiselle manquait définitivement de cervelle, pense-t-elle, dommage pour le chat, il était si mignon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire