samedi 2 mars 2019

J - 175 Fake news florentine


J - 175

Fake news florentine

- Signor Leonardo, quand je vous vois le carnet en main, je m’inquiète pour les finances des Medicis. Qu’allez-vous encore nous dessiner là ? Une nouvelle machine volante ? Un char avec toujours plus de canons ?
- Niccolò, ton manque de respect me désole. Je pourrais être ton père.
- Impossible, mon père était économe et sans la moindre imagination.
- Me traiterais-tu de vil dépensier ?
- Vil, je ne sais pas, mais pour le reste, votre réputation est faite ! Regardez cette inconnue qui nous écoute depuis sa fenêtre, si ce n’était la retenue due à votre âge, elle rirait déjà à gorge déployée.

À peine lève-t-il la tête que la femme disparait laissant juste l’image d’un sourire étrange imprimée sur sa rétine. Il cligne des yeux comme pour l’emprisonner dans un recoin de son cerveau.

- Eh, mon garçon, lance-t-il à un gamin qui joue dans la rue, sais-tu qui habite là ?
- Francesco del Giocondo, monseigneur.

Il ne la reverra jamais plus de sa vie, mais cela, tout le monde l’ignore.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire