jeudi 7 février 2019

J - 197 Belonzio


J - 197

Belonzio

Souvent, quand je m’ennuie, cette chanson trotte dans ma tête. Trois-mille ans déjà, que l’ennemi est là. Ni nos amours ni nos chevaux ne sont parvenus à le repousser. Nous, hérauts invisibles, avons échoué. Bientôt le jour viendra où nous serons devenus de trop vieux généraux. Nous quitterons le fort. Personne jamais ne sera héros !


Je ne m'appelle pas Zangra, mais peu vous chaut !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire