samedi 16 février 2019

J - 188 Le vieux singe


J - 188

Le vieux singe

Je l’ai rencontré un jour. Il trainait entre deux bars. Entre deux bars et deux barres. Il est né ici. Dans les années cinquante. Pendant les trente glorieuses. On était allé chercher ses parents dans leur pays. En Afrique. Pas dans une colonie, dans un département français. L’Algérie. Ses parents ont quitté le quartier il y a déjà longtemps. Ils ont rejoint leurs ancêtres. Où sont-ils maintenant ? Ils sont enterrés à quelques kilomètres, mais où se trouvent leurs âmes ? Sans doute nulle part. Il a tout connu ici, l’espoir des années soixante, la joie des années soixante-dix, puis le déclin avec la fermeture des usines et enfin le rejet avec le chômage et ses boucs émissaires. Aujourd’hui il ne croise plus que la haine.

Il est né ici, mais il n’y mourra pas. Dans quelques mois ses barres seront détruites. La fin d’un monde n’est pas forcément le début d’un meilleur, m’a-t-il confié devant un thé trop sucré.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire