lundi 7 janvier 2019

J - 231 Premier vendredi du mois de ramadan 114 de l’hégire


J - 231

Premier vendredi du mois de ramadan 114 de l’hégire

Demain une grande bataille noiera la terre sous un flot rouge et gluant. Des bottes et des sabots ferrés mélangeront la glaise et le sang en une boue putride. Déjà la vermine souterraine se régale du festin à venir. Dans les arbres, les corbeaux se rassemblent. Des bosquets montent les hurlements des loups. La mort a une odeur qui la précède.

Amir Al-Asam, représentant du Calife de Bagdad, regarde la multitude de feux qui illumine la plaine. Derrière les collines, le camp ennemi doit lui aussi résonner de ces murmures, chants et prières qui forment le prélude à chaque affrontement de masse. Parfois, le rire suraigu d’une de ces femmes et concubines qui marche avec l’armée perce cette rumeur aux accents graves. Un dernier plaisir rapide dans l’intimité d’un buisson ou d’une tente pour les plus riches pour oublier l’effroi du fracas des armes à venir.

Amir sait qu’une victoire de ceux qu’il accompagne ne sert pas les desseins de son peuple. Ni à court ni à moyen terme. Ces guerriers musulmans vont mettre en péril toute leur superbe civilisation s’ils ne renoncent pas. Ces conquérants doivent arrêter ici leur irrésistible progression. Leur empire a atteint son expansion maximale et aller plus avant lui ferait perdre un équilibre déjà précaire. Or l’intérêt des siens est encore lié à celui de l’islam.

Le représentant du Calife serre entre ses doigts un bijou que retient une lourde chaine autour de son cou. Un triangle de basalte et d’or dont la partie supérieure brille quelques instants à la lueur d’une lune qu’engloutissent les nuages. Sa décision est prise, irrévocable. L’homme s’enfonce dans une nuit maintenant totale en direction du campement des guerriers de Francie.

À l’aube du 25 octobre 732 selon le calendrier catholique, Charles bientôt surnommé Martel affrontera les troupes omeyyades au nord de Poitiers.

(Texte original publié le 4 janvier 2019)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire